Arrivé à Bangkok, j’hésite à faire changer mes pneus. C’est un vrai dilemme: ils sont suffisamment usés pour que que je me pose la question, mais pas assez pour que ce changement se révèle indispensable… Finalement c’est en voyant le prix des pneumatiques en Thaïlande que je décide que cela peu attendre. C’est donc avec le même jeu que je reprends la route en direction du Cambodge.
C’est quelques kilomètres milliers de kilomètres plus loin que je réalise que je viens de commettre une terrible erreur. Les grosses cylindrées sont quasiment inexistantes au Cambodge et au Vietnam, et les pneumatiques pour ces moto sont de ce fait introuvables.

Les routes de terre cambodgiennes (souvenez-vous de mon article sur le sujet), bien aidées aussi par les nids de poules vietnamiens finissent d’avoir raison de mes beaux Metzeller, et je vis un enfers à partir de Ho Chi Minh Ville: ma moto ne cesse de crever. Au moins une fois par jour, deux voire plus les mauvais jours, je suis obliger de réparer des fuite, principalement à ma roue arrière qui elle qui est en plus mauvais état.

J’hésite un instant à utiliser l’excellent site tirendo.fr pour me faire livrer des pneus en urgence, mais je me rend compte qu’ils ne livrent malheureusement pas en Asie.

Il faut donc que je relève les manches et que j’effectue moi-même et quotidiennement mes réparations. Un malheur n’arrivant jamais seul, c’est souvent sous une pluie de mousson que je suis obliger de démonter ma roue arrière. Heureusement, les vulcaniseurs sont  nombreux le long des routes vietnamiennes. La technique de réparation qu’ils utilisent est inconnue en Europe où l’on préfère changer les pneus à la moindre crevaison. Dans les pays plus pauvres, ils sont des incontournables. Ils bouchent les trous en faisant fondre de la gomme sur le pneu, une sorte de rechapage localisé en quelque sorte. Le résultat est la plupart du temps de bonne facture et me permettent de faire quelques centaines de kilomètres de plus… avant la prochaine crevaison.

Ces arrêt forcés au stand sans pénibles, mais ils se transforment parfois en heureuses surprises.  Et qu’est ce qui peut vous arriver de plus improbable alors que vous avez crevé et que vous êtes entrain de démonter votre roue arrière sous une pluie de mousson à votre avis? Une crise de nerfs? Pas du tout figurez-vous! Et si au lieu de cela, je vous disais qu’un dragon est venu danser pendant une demi-heure pour me tenir compagnie, que diriez-vous?
Une scène surréaliste comme seul les voyages au long cours peuvent vous en offrir, voyez plutôt… 

Similar Posts

13 Comments

  1. Et finalement, on sait ce qu’il faisait dans le coin ?
    raf’

    1. Alors oui! j’ai découvert quelques jours plus tard qu’il y avait un festival organisé pour l’équivalent du passage à l’automne en Europe. En fait les jeunes danseurs répétaient, mais en se mettant en situation 😉

  2. Et finalement, on sait ce qu’il faisait dans le coin ?
    raf’

    1. Alors oui! j’ai découvert quelques jours plus tard qu’il y avait un festival organisé pour l’équivalent du passage à l’automne en Europe. En fait les jeunes danseurs répétaient, mais en se mettant en situation 😉

  3. Réparer la roue en musique avec ce Dragon qui danse inlassablement, c’est vraiment une aventure trop super pour celui qui rêve de découvrir le monde autrement. Et c’est toi!
    Bises de ton Idole.

  4. Réparer la roue en musique avec ce Dragon qui danse inlassablement, c’est vraiment une aventure trop super pour celui qui rêve de découvrir le monde autrement. Et c’est toi!
    Bises de ton Idole.

  5. t’ as rien compris , il invoquait les dieux pour t’ éviter d’ autres crevaisons ! c’ est évident

    1. Pas idiot ca. Ben il semblerait que ça ait marché puisque je suis arrivé à Hanoi cette après midi sans avoir re crevé depuis cet épisode 😉

  6. t’ as rien compris , il invoquait les dieux pour t’ éviter d’ autres crevaisons ! c’ est évident

    1. Pas idiot ca. Ben il semblerait que ça ait marché puisque je suis arrivé à Hanoi cette après midi sans avoir re crevé depuis cet épisode 😉

  7. C’est lors du festival de la mi-automne (du calendrier bouddhiste), probablement. C’est une fête qui est célébrée dans tout le Vietnam et probablement en Chine aussi. C’est un moment où les enfants reçoivent des cadeaux, mais sinon, je n’en sais pas beaucoup plus.

  8. C’est lors du festival de la mi-automne (du calendrier bouddhiste), probablement. C’est une fête qui est célébrée dans tout le Vietnam et probablement en Chine aussi. C’est un moment où les enfants reçoivent des cadeaux, mais sinon, je n’en sais pas beaucoup plus.

    1. Ben c’est déjà pas mal 🙂 merci pour ces précisions

Leave a Reply to zetoune Cancel reply

Your email address will not be published.