la maison de mon hôte couchsurfing, une maison au fond du jardin en quelque sorte :-)
la maison de mon hôte couchsurfing, une maison au fond du jardin en quelque sorte 🙂

Ce sont les extra-terrestres qui m’ont conduit jusqu’à Roswell (souvenez-vous), mais c’est l’hospitalité de ma couchsurfeuse, Karen, et l’apparition de la neige, qui m’amènent à rester deux jours sur place. Karen est l’une des personnes les plus originales par lesquelles j’ai été hébergé. C’est ce qui est beau avec le Couchsurfing, c’est que comme pour les chocolats de Forrest, on ne sait jamais sur qui on va tomber; c’est d’ailleurs bien là que vient tout le charme. Mais par où commencer pour vous décrire Karen?

Elle a une soixantaine d’année, est écrivaine, motarde, journaliste, écologiste… Toutes ses passions sont totales, absolues même. Après avoir travaillé dans le privé, elle a tout quitté pour sa passion: l’écriture. Elle possède une immense bibliothèque qui occupe un mur entier de son chalet. Ah, je ne vous avais pas parlé de son chalet? pour vivre son idéal écologiste, Karen a construit un chalet en bois dans la banlieue de Roswell. La première chose qu’elle dit à ses hôtes, c’est qu’il n’y a que très peu de pression d’eau les jours sans vent. Normal puisque l’eau provient d’un puits souterrain dont l’eau est remontée grâce à un système d’éolienne. Pas de vent = pas d’eau

La seconde surprise qui attend les invités, c’est que la maison n’a pas le chauffage. Cela n’est pas un gros problème en été, dans une région où le mercure dépasse allègrement les 35 degrés, mais j’arrive sur place le 9 décembre, et une tempête de neige se déclare tout juste alors que je gare ma moto sous le auvent.

ma pauvre Lizzy avec un peu de neige sur son museau…

Nous tentons tant bien que mal d’allumer un feu dans la cheminée qui “marche parfaitement d’habitude”. Le problème c’est le “d’habitude”. Elle est comme ça Karen, relaxe, si relaxe d’ailleurs qu’elle se rend compte seulement ce soir là qu’elle n’a encore jamais allumé sa cheminée cette année. En voyant le feu s’étendre à mesure que l’on referme la porte de la cheminée, elle se souvient qu’elle a oublié de la faire ramoner. Après plusieurs tentatives, je lui propose de laisser la porte ouverte, mais cette fois-ci, ce n’est plus le froid qui nous gêne mais la fumée, qui au lieu de s’évacuer par le toit s’évacue dans la maison, et qui en quelques minutes forme un épais brouillard dans la pièce.

l’étonnante et attachante Karen et moi-même

Pour nous réchauffer et pour prendre un éviter l’asphyxie, je décide de filer à la grande surface du coin pour acheter de la bière. Je trouve le rayon alcool, mais il est bloqué par des barrières elles-mêmes attachées entre elles par un gros cadenas métallique. Ne comprenant pas pourquoi, je contourne les grilles et tente d’ouvrir l’un des frigos lorsque l’un des employés m’interpelle et me demande de manière virulente ce que je cherche à  faire. Je lui explique que je veux simplement acheter de la bière, il reconnait mon accent français et se met à sourire

– vous n’êtes pas d’ici vous?
– ben non pourquoi?
– et bien parce que vous êtes dans un dry state, un état du Sud où la vente d’alcool est interdite le week-end et les jours de fêtes chrétiennes

Je crois d’abord à une blague, mais l’homme est très sérieux.

– Je sais, c’est parfaitement stupide, mais c’est la loi et nous ne pouvons rien y faire. Vous ne trouverez personne pour vous vendre de l’alcool un dimanche, les amendes sont trop lourdes.
– ah… ah bon

Dry State d’accord, mais là c’était presque pour une raison de santé publique que je voulais de l’alcool, simplement pour ne pas mourir de froid…

Le lendemain matin, le sol est tout blanc. La neige est haute d’une dizaine de centimètres par endroits. Impossible de reprendre la route à moto dans ces conditions. Je décide de rester sur place, et même si le confort est sommaire, l’eau froide et la maison enfumée , Karen, est non seulement  originale mais aussi attachante.

Similar Posts

1 Comment

  1. Jolie anecdote qui donne envie de rencontrer Karen!

Leave a Reply

Your email address will not be published.