En regardant une carte pour planifier ma route en direction du Texas, un nom attire mon attention: Roswell. Cela me rappelle vaguement quelque chose mais quoi? Eureka mais c’est bien sûr, Roswell = “les petits hommes verts”. Je consulte mon ami google pour avoir confirmation, et je découvre rapidement que j’ai vu juste.

L’histoire remonte à juillet 1947, lorsque le propriétaire d’un ranch des environs de la ville découvre des débris sur son terrain. Etonné par l’aspect des matériaux, il avertit le shérif qui contacte à son tour la base militaire de l’aviation américaine installée sur place.

Roswell, une légende? en tous les cas, ça permet de se faire des potes

L’armée confirme dans un premier temps que les débris sont ceux d’un vaisseau extraterrestre, avant de se rétracter le lendemain en affirmant cette fois qu’il s’agit des restes d’un ballon météo qui se serait écrasé. Pour appuyer ses dires, elle montre à la presse des débris que les journalistes sont autorisés à photographier.

L’histoire tombe dans l’oubli lorsque dans les années 70, un lieutenant-colonel à la retraite, impliqué à l’époque dans la récupération des débris fasse de nouvelles déclarations à la télévision. Il affirme que les restes retrouvés en 1947 sont bien d’origine extras-terrestres et ajoute que les débris montrés à la presse à l’époque avaient été substitués et n’étaient pas ceux ramenés par le fermier. L’histoire du crash de Roswell réapparait et les ufologues avancent la thèse d’un mensonge d’Etat visant à taire le crash d’une soucoupe extra-terrestre sur la Terre.

Dans les années 60, une autre rumeur se répand qui concerne la récupération par l’armée américaine de corps aliens, qu’on aurait retrouvés sur les lieux du crash. L’histoire se répand une nouvelle fois parmi les milieux ufologues, qui s’appuient sur plusieurs témoins oculaires qui auraient confessé sur leur lit de mort avoir vu des corps extras-terrestres.

En 1995, l’AFP évoque un film tourné une cinquantaine d’années plus tôt qui montrerait l’autopsie d’un extra-terrestre. Quelques mois plus tard, TF1 diffuse le film entier, donnant du crédit aux images en les faisant commenter par plusieurs chirurgiens et médecins légistes. Mais en 2007, la Warner Bros publie un reportage qui explique que les effets spéciaux ont été réalisés par un célèbre truqueur, John Humphreys, qui s’est fait connaitre en créant des mannequins en latex, remplis d’organes d’animaux.

et pourquoi les hommes verts ne fêteraient-ils pas Noel?

Plusieurs demandes du lever le secret défense autour de “l’incident de Roswell” sont refusées. Au milieu des années 90, l’US Air Force publie deux rapports distincts qui reviennent sur l’incident. Avec la fin de la Guerre Froide, des informations concernant un projet secret intitulé “projet Mogul” sont révélées; le projet consistait au lancement de grappes de ballons atmosphériques transportant du matériel électronique, ayant pour objectif de détecter les activités nucléaires militaires de l’Union Soviétique.

L’US Air Force dévoile également qu’en 1947, la Roswell Army Air Force Base était l’une des plus importante base de l’armée de l’air américaine, et abritait l’unique arsenal nucléaire des Etats-Unis. Un site hautement sensible donc, ce qui expliquerait qu’il est été au centre d’une multitude d’expérimentations top secrètes. L’autre projet que révèle un second rapport de l’US Air Force concerne un programme intitulé High Dive, qui visait à mettre au point des parachutes de haute altitude destinés à être utilisés par des pilotes de chasse ou des astronautes. Afin de mettre au point ces parachutes, l’armée y attachait des mannequins anthropomorphiques et regardait la manière dont il réagissait à la descente et l’atterrissage.

La conclusion de l’armée est qu’en 1947, les débris retrouvés concernaient les restes d’un ballon atmosphérique utilisé dans le cadre du programme Mogul. Concernant les rumeurs de corps extras-terrestres, le second rapport indique que ces rumeurs sont nées près de trente ans après l’incident initial et que les témoignages sur lesquels s’appuient ces rumeurs auraient été faits par des personnes ayant été témoins du ramassage des mannequins du programme High Dive.

reconstitution dans l’UFO Museum de la salle d’opération où l’alien aurait été disséqué

La publication de ces deux rapports mène à la fin des années 90 à la clôture officielle du dossier de “l’incident de Roswell”. Les partisans du complot sont encore nombreux, et les retombées économiques aidant, les habitants de Roswell, convaincus ou pas de vivre sur les lieux où la première soucoupe s’est écrasée, entretiennent le mythe tout en surfant sur la vague du petit homme vert.

Impossible de ne pas voir les innombrables plastrons d’aliens ou autres mannequins, et soit dit en passant, s’ils n’étaient pas là, rien ne justifierai de faire le détour pour aller visiter la ville de Roswel, dont les seules attractions sont:

  • Le Mac Donald en forme de soucoupe volante
le Mac Donald de la ville, tout droit arrié de l’espace
  • le Roswell UFO Museum (Musée des OVNI), qui reprend sur une dizaine de salles l’histoire complète de l’incident de Roswell. Aucun parti évidemment, et ce n’est pas la scène reconstituant l’arrivée des extras-terrestres sur terre (cf vidéo ci-dessous) ni la salle reconstituant le bloc opératoire ou l’alien retrouvé aurait été disséqué qui laisserait planer le moindre doute sur la thèse que soutien le conservateur des lieux. Le seul couac dans la belle mise en scène se trouve dans le magasin de souvenirs que les visiteurs sont obligés de traverser lorsqu’ils quittent les salles d’exposition. Le Louvre vend des reproductions de “La Joconde” et l’UFO Museum vend lui des reproduction de soucoupes volantes et des Aliens en peluche. J’ai failli succombé à l’autocollant vert fluo “Alien Inside” que je voulais coller sur le coffre de ma moto, mais son prix, 7 dollars, m’a forcé à me souvenir que dans le paranormal comme dans le foutage de gueule, la Vérité était Ailleurs…
Similar Posts

5 Comments

  1. attends, ça a l’air marrant comme endroit! j’aime bien les trucs kitchs! je suis sûre qu’il doit y avoir plein de statues horribles d’alien devant lesquelles faire des photos débiles…

    1. ah, ca je te confirme, il y en a pleins; il n’y a presque que cela. Je ne sais pas non plus si j’ai mentionné les poteaux d’éclairage public en forme de vaisseaux spatiaux mais ils valent aussi le déplacement.

  2. Mais merde tu viens de chasser d’un revers de manche mes illusions qu’ET eut un jour taper a ma porte! Le documetaire de TF1 j’y croyais grave!!! Pfff suis decue…

    1. @Flo: téléphone maison, téléphone…

Leave a Reply

Your email address will not be published.