Les Argentins et les Chiliens ne s’apprécient guère. Conflits passés, soutien des chilien aux anglais durant la guerre des malouines (je reviendrais sur ce sujet au cours d’un prochain post), rivalités diverses… tout est bon pour alimenter les ressentis entre les deux voisins.

Les parcs nationaux ne font pas exception à la règle et la compétition entre les deux plus célèbres d’entre eux “Torres del Paines” le chilien, et “Los Glaciares” l’argentin est rude. Choisir lequel de ces deux parcs est le plus beaux reviens un peu a répondre à la question “qui préfères tu entre ton père et ta mère”.

Oui sauf que lors de mon passage, ce choix a été beaucoup plus simple. Un hurluberlu qu’un hurluberlu, touriste israélien de son état, qui effectuait un trek de plusieurs jours à Torres del Paines n’a rien trouvé de mieux que mettre le feu au papier hygiénique qu’il venait d’utiliser, et ce pour des considérations écologiques.

L’objectif était louable, mais voilà parfois avoir un cerveau est plus utile que d’avoir de la bonne volonté. Dans cet environnement aride et très venté, il n’a pas fallu plus que quelques feuillets de PQ pour enflammer le parc dont 8% sont à ce jour partis en fumée. 8% ca ne parait pas beaucoup en pourcentage mais rapporté à la taille de Torres del Paine, cela représente 150 km2  tout de même.

La belle boulette de ce pyromane écologiste a rendu mon choix facile : c’est sur le parc de Los Glaciares  que j’ai jeté mon dévolu et choisi d’aller faire quelques jours de trekking. Plus exactement c’est en direction du très impressionnant mont Fitz Roy, que je me suis rendu, m’établissant dans le nouvellement créé mais non moins touristique village de El Chaiten.

Le Fitz Roy est un pic basaltique qui s’élève quasi verticalement à 3359 mètres. Bien que relativement peu élevé, il est considéré comme l’un des sommet les plus difficiles et les plus techniques du monde (en moyenne une seule cordée par an parvient jusqu’à son sommet contre plus de 100 personnes par jour pour l’Everest). Il appartient au Campe Hielo Sur, le second champs de glace (cf mon article sur la lagune San Rafael pour avoir plus de détails sur le premier champs de glace patagonien), et aussi le troisième plus grand champs de glace du monde après l’Antarctique et le Groenland.

C’est une marche de deux jours avec un bivouac au milieu que j’ai choisie de faire. Que dire hormis que c’est beau, très beau, sublime même bien qu’un poil trop touristique (pas moins de 100 tentes le soir au bivouac…)
Un regret c’est que le mont Fitz Roy, fidèle à sa réputation ne me fera le privilège de me montrer le bout de son nez que quelques secondes : une vraie diva ! Heureusement j’avais mon appareil pas trop loin…

Mais puisque c’est de paysages et de beautés naturelles dont nous parlons, place aux photos

IMG_6420_anto

Et la vidéo…

Similar Posts

1 Comment

  1. Le mont Fitz Roy est vraiment impressionnant. Merci pour le partage de ce beau reportage.

Leave a Reply

Your email address will not be published.