En 1995 le groupe de rap français NTM sortait un album qui deviendra culte: Paris sous les bombes. Ils parlaient des bombes de peinture bien évidemment, qui servaient aux sauvageons de l’époque à graffer dans le métro parisien. Le graffe s’affichait au grand jour en France comme il l’avait fait quelques années auparavant aux USA, et les autorités n’allaient pas tarder à prendre des mesures radicales pour punir les vandales.
Pourtant en consultant les livres d’histoire, elles auraient vu que l’art du graffe est ancestrale. Joey Star et Kool Shen pourraient ainsi se revendiquer comme de lointains héritiers des premiers hommes qui vivaient en Patagonie il y a 10 000 ans et qui ont laissé leurs marques, non sur les murs du métro, mais sur les parois des grottes, comme celle qui m’intéresse dans cet article: La Cueva de Los Manos.


Cette Cueva se trouve coté argentin, au milieu de… la pampa. La ville la plus proche est Perito Moreno (à ne pas confondre avec le glacier du même nom) qui en est quand même éloigné de plus de 160 kilomètres. L’avantage de cet isolement, c’est qu’il a préservé le lieu d’une manière stupéfiante. La découverte de cette grotte ne remonte  qu’au début du XXème siècle bien qu’elle soit facilement accessible (les peintures ne se trouvent pas pas vraiment dans une grotte mais plus sur les parois d’un canyon).
La particularité de Los Manos, c’est qu’en plus de l’état incroyable de conservation des peintures, les dessins sur les murs peuvent se lire sous forme chronologique. Le lieu a en effet été occupé de manière continue de 10 000 jusqu’à 1000 avant notre ère. Plus intéressant encore, les hommes qui vécurent ici n’ont pas recouvert ni détruit les peintures faites par leurs ainés; au contraire ils ont continué à peindre à coté, prolongeant la frise en longueur et permettant cette lecture chronologique.
Le résultat est impressionnant: des panneaux de roche peints sur plusieurs centaines de mètres où l’on peut facilement observer l’évolution du style et surtout de la prise en compte d’eux mêmes de nos lointains ancêtres. Comme dans tout art primitif, tout est ensuite question d’interprétation et je ne me lancerai pas dans ce périlleux exercice. Ce qui est sur c’est qu’ils se sont amusés comme des fous pendant 10 000 ans.

IMG_6244_anto
Similar Posts

4 Comments

  1. Que des mains gauches parait-il, la droite servait-elle a tenir la bombe de peinture? 😉

    1. MDR!!!!!!!! ca pourrait ouai. Non en réalité il y a environ 10% de mains droites, ce qui correspond environ à la proportion mondiale de gauchers

  2. […] Je commence à plier mes affaires, lorsque Lilia me propose de passer le réveillon avec son équipe de “Peace & Love” et de m’héberger pour deux nuits. J’hésite mais elle me convainc en me disant que nous cuisinerons pour toutes l’équipe: ça tombe bien j’adore cuisiner pour la collectivité. Le deal est fait. C’est le dernier réveillon que je devrais passer sur la route. J’espère qu’il sera à la hauteur de celui célébré à Téhéran, avec mon ami Doudou, un jour avant qu’il ne se retrouve dans les geôles iraniennes (souvenez-vous), ou du suivant en 2012, perdu au beau milieu de la Patagonie Argentine non loin de la Grottas de Los Manos (souvenez-vous aussi). […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.