La plupart d’entre vous le savent déjà et certains me l’ont même reproché: j’aime lorsque je voyage goutter les spécialités culinaires locales. Cela est vrai pour les pâtes lorsque j’étais en Italie, les lakhmadjouns en Turquie, le green curry en Thaïlande,  le cochon sauvage à Bornéo ou encore les croissants au Cambodge (l’un des plus merveilleux vestige colonial du pays).

J’ai aussi fait plus exotique, en gouttant les larves d’abeilles géantes en Birmanie ou des fourmis ailées à Phnom Penh. Evidement aucune de ces expériences ne m’a été aussi reprochée que celle du chien à Ho Chi Minh City qui en a fait râler plus d’un. Mais avant de quitter l’Asie, je ne voulais pas rater une autre expérience gustative qui n’est possible pratiquement  que dans cette partie du globe. Plutôt que de vous en dire plus, je vous laisse deviner de quoi il s’agit d’après cette photo. Laisser en commentaire vos réponses et je vous dirai qui a gagné. Ce que je peux vous révéler c’est que c’est bon, mais que c’est cartilagineux.

Similar Posts

2 Comments

  1. Moi je sais! Et ben si apres ça tu n’as pas doubler voir tripler ta virilité 😉

  2. @Flo: hehehe I am super viril now 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published.