I am a Bimmer, he is a bimmer, so fuck!
I am a Bimmer, he is a bimmer, so fuck!

Je suis à 200 kilomètres de Los Angeles, entrain de remonter tranquillement la Highway 1 en direction de San Francisco lorsque je vois dans mon rétroviseur un hurluberlu au volant d’une Mini Cooper entrain de me faire des grands signes. Pas certains de ses intentions, j’accélère et prends mes distances, mais je réalise rapidement qu’il me prend en chasse.

Surpris je change de technique et le laisse me doubler, mais rien n’y fait. Il arrive à ma hauteur et continue de plus belle à me faire des grand signes de la main, sans que je ne comprenne très bien ce qu’il veut. Après l’avoir observé pendant quelques minutes, je comprends qu’il n’est pas hostile mais plus surexcité de me voir sur une moto surchargée, portant des plaques d’immatriculations anglaises.

Vitre baissée coté passager de sa voiture, il me hurler des trucs, mais avec le vent et le bruit de mon moteur, je  ne parviens pas à entendre ce qu’il me dit. A force de gesticulations, je finis tout de même par comprendre qu’il me demande de le suivre et de sortir de l’autoroute. Amusé, je le suis et me retrouve dans les quartiers résidentiels de Grover Beach, une petite ville sur la côte pacifique. Nous nous arrêtons en face d’une grosse maison. Il descend de sa voiture et me saute au cou, m’invitant à venir prendre le café chez lui et me reposer.

La suite, je pourrais vous la raconter par écrit, mais la description que je donnerai serait largement incomplète et ne rendrait pas justice à la douce et amusante folie de Kris, ce BMWiste californien. Alors plutôt que des phrases, une petite vidéo prise chez lui.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.