le Ceviche de Fidel: what else?

Si vous pensiez que seuls les Japonais avec leur Sushis et Sashimis mangeaient du poisson cru, revoyez immédiatement votre copie car vous avez oublié de compter avec les Péruviens et leur incroyable Ceviche.
Par où commencer à propos du Ceviche… peut-être par : “Bonté divine que c’est bon!”. Mais pour être un peu plus factuel le mieux est peut-être de donner un aperçu de la recette. En gros vous prenez du poisson cru, des crustacés ou/et des coquillages crus que vous mettez à mariner dans un mélange de jus de citron vert, de coriandre, d’oignons rouges, d’ail et de piment. Vous pouvez ajouter à cela un peu de lait pour adoucir le tout et vous servez le tout accompagné de patate douce, de mais et de mangue.
Décris comme cela, je suis sûr que cela vous donne des nœuds à l’estomac, et pourtant vous pouvez me croire, moi qui ai gouté beaucoup de spécialités locales originales (dont du chien et du serpent… souvenez-vous), c’est certainement l’un des meilleurs plats que j’ai été amené à manger.

Le Ceviche est très populaire, et relativement bon marché au Pérou. On peut le déguster dans des Cevicherias, des restaurants spécialisés en Ceviche (et pour ceux passeront un jour par Lima, je ne peux que vous encourager à aller faire un tour à El Veridico de Fidel, la meilleure Cevicheria, dans le pire quartier de la ville), sur les marchés où même mieux, en pleine rue en les commandant à des vendeurs ambulants qui poussent leur chariot devant eux.
Evidemment pour les marchés et les vendeurs ambulants, vu que le produit de base est du poisson cru, je vous conseille de vous assurer au préalable que le débit du vendeur est suffisant pour vous éviter une bonne chiasse le lendemain. Mais si c’est le cas c’est souvent dans la rue que l’on mange le mieux!

Similar Posts

2 Comments

  1. Rien que la photo met l’eau a la bouche! Il me semble que j’ai du gouter a Buenos Aires et que c’etait vraiment pas mal du tout…
    Je passerai la mot a mon frere 😉

    1. @Flo: Non tu n’as jamais gouté cela, en tous les cas pas à Buenos Aires, sauf si tu y es retournée sans moi…

Leave a Reply

Your email address will not be published.