Mais pas n’importe où! A Garmisch Partenkirchen. Charmante petite ville du tyrol allemand, qui voit débarquer tous les premiers week end de juillet, plus de 35 000 motards BM’istes.
Tous les équipementiers de la marque y sont présents, nous étions donc très confiants sur l’opportunité de pouvoir faire équiper nos motos sur place. Mais avant toute chose une petite mise en condition…

Nous nous sommes retrouvés à Reims. Un acolyte pour ce voyage: Patrice, Anto et moi. Départ de Londres le jeudi soir pour Anto et sa moto Liz avec étape nocturne dans la campagne française, et pour Pat et moi mise en route à la sortie du boulot à 7h du matin le vendredi.

Au début, on a pris notre temps, petit café à Reims. A 14h à Verdun, les pieds dans la fontaine, on s’est rendu compte qu’à ce rythme on risquait de ne pas dépasser Strasbourg avant la fin du week end. On s’est donc pressé un peu plus. Après avoir risqué la panne sèche pour Patrice, ouf! Traversé la frontiere entre l’Allemagne et l’Autriche 3 fois, oups… 

On arrive à Garmisch, à 2h du matin! Une mer de motos et de tentes, parsemées d’ilots d’allemands faisant le plein de bière est notre première vision. On prend le temps de « monter » notre “tente” avant de nous écrouler dedans, et dehors, vu sa taille et les ronflements de … Pas de nom… Devinez…

Samedi, réveil à 8h30 sous un soleil de plomb, on se prépare motivés pour faire monter le matériel sur nos « chères ». La mer de motos est devenue un océan!! Après un petit dej tout ce qu il y a de plus germain: salami, fromage, céréales, et café.
Direction les stands! On arrive chez le premier accessoiriste: pas de matériel! Juste de la présentation… Chez le deuxième, même constatation, troisième pareil… Bon en fait aucun exposant ne monte de matériel, ils le montrent c’est tout… On se dit qu’on est quand même de sacré gogos de se taper plus de 1000km pour voir du matériel et même pas pouvoir l’acheter…

Qu’à cela ne tienne, on écume quand même les stands, ce qui nous permet de rencontrer pas mal de monde. Et pas des moindres: directeur Touratech France et Monde, l’éditeur de Box’r magazine, le directeur club moto BMW France. On leurs présente notre projet. Ça leur plait, ils sont intéressés: on est plutôt content!!!

En plus ce samedi soir est une journée particulière; quart de finale de la Coupe du Monde de football et devinez qui joue? Dans le mille: l’Allemagne!! contre l’Argentine.

On s’arme comme tout le monde de patience et de bière. Au bout de 90 min une très grande clameur nous avertie de la victoire de l’Allemagne!!! Le foot doit avoir des vertus désinhibantes (l’alcool aussi peut être), car la fête à durée jusqu’à l’aurore! A coté de notre tente en tout cas.

Dimanche on prépare nos affaires, on va récupérer une batterie neuve pour Yak, l’ancienne est HS, la moto démarrait même plus. Pour ça bravo à l’organisation BMW qui avait tout prévu, même un garagiste!!!
La route du retour est magnifique, les petites routes de montagnes en Autriche, le Lac de Constance avec ses salons de thé au bord de l’eau, la Foret Noire… On prend notre temps (encore) et on décide de dormir à Strasbourg. Hébergés in extrémis par une connaissance de mon frère. On arrive enfin à faire une nuit presque normale (plus de 5h de sommeil).

Merci Jean pour ton accueil si chaleureux!!

Lundi on roule ensemble jusqu’à Verdun. On y déjeune, puis nos routes se séparent. En effet je bosse le soir même à Paris à 21h et Anto doit prendre le shuttle à Calais à 22h.

Moralité, pratiquement 2500km en trois jours, pas d’équipements, plein de rencontres et de retours positifs. La certitude que nos motos sont des chameaux. Et seulement deux jours pour récupérer… On est presque prêts quoi…. 

IMG 5059
Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.